porte tes regards vers jésus, crois en lui !.... , dépose à la croix tes fardeaux, ta misère, voit pauvreté, confesse tes péchés (et il te pardonnéra)

16/09/2015 09:24

Nombres 21
4 Ils partirent de la montagne de Hor par le chemin de la mer Rouge, pour contourner le pays d'Édom. Le peuple s'impatienta en route,  
5 et parla contre Dieu et contre Moïse: Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d'Égypte, pour que nous mourions dans le désert? car il n'y a point de pain, et il n'y a point d'eau, et notre âme est dégoûtée de cette misérable nourriture.  
6 Alors l'Éternel envoya contre le peuple des serpents brûlants; ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël.  
7 Le peuple vint à Moïse, et dit: Nous avons péché, car nous avons parlé contre l'Éternel et contre toi. Prie l'Éternel, afin qu'il éloigne de nous ces serpents. Moïse pria pour le peuple.  
8 L'Éternel dit à Moïse: Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur une perche; quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie.  
9 Moïse fit un serpent d'airain, et le plaça sur une perche; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d'airain, conservait la vie

 

Il est triste de constater que, si tôt après, le découragement survient : « il n'y a pas de pain… il n'y a pas d'eau »

(l'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toutes paroles qui sort de la bouche de Dieu)

La manne ne manque pas, mais elle est méprisée

Le rocher a été frappé, mais on oublie de lui parler.
Image de ce qui se produit quand nous négligeons la Parole et la prière !
Perdre conscience de ces ressources, c'est sombrer dans le découragement et les plaintes, c'est s'exposer aux attaques de Satan.
La morsure des serpents amène Israël à sentir et à confesser ses péchés
Alors Moïse intercède une fois de plus et l'Éternel ordonne un remède : ce serpent d'airain placé sur une perche.
Un seul regard vers lui apportait la guérison.

Le Seigneur Jésus, dans son entretien avec Nicodème, explique la portée spirituelle de cet épisode du désert.
Le serpent d'airain élevé par Moïse, c'est Lui, le Fils de l'homme élevé sur la croix, c'est Christ « fait péché pour nous »

(2 Corinthiens 5:21 Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.)
assimilé à la puissance même du mal pour en subir la condamnation.
Telle est la mesure de l'amour de Dieu pour le monde ! (Jean 3:14 à 16).

Cher ami qui lisez ces lignes, avez-vous dirigé le regard de la foi vers le Sauveur élevé sur la croix ?
Avez-vous la vie éternelle ?

 

jean 3

14 Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé,  
15 afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle.  
16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.  
17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.  
18 Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

 

36 Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui